Aller au contenu principal
 2019 Giraffe Pictures/Canal+
 2019 Giraffe Pictures/Canal+

«Wet Season»: histoire d’une renaissance

Dans un Singapour en pleine période de mousson, une femme délaissée va se lier avec un de ses élèves. «Wet Season» est diffusé le 27 octobre à 0.15 sur Ciné+ Club.

Cela fait des années que Ling (poignante Yeo Yann Yann) essaie de tomber enceinte. Les piqûres d’hormones abîmant le corps débouchent toujours sur le même résultat négatif. Ces échecs à répétition ont poussé son mari à se détacher peu à peu. Ce n’est pas le seul pan en lambeaux de sa vie. À la maison, son beau-père handicapé est dépendant d’elle et, au lycée, sa hiérarchie méprise la matière qu’elle y enseigne. Alors que la mousson bat son plein à Singapour, elle va se lier à un de ses élèves.

DÉLICAT ET AUDACIEUX

On reconnaît un grand film à sa capacité à transcender son sujet. Wet Season est de cette trempe. Sa trame touchante mais classique est littéralement sublimée par la mise en scène délicate et audacieuse d’Anthony Chen, dont le premier film, Ilo Ilo, avait obtenu la Caméra d’or à Cannes en 2013. Il signe un portrait de femme bouleversant, car jamais surligné ni dans le pathos facile.

Sa volonté de donner du temps aux personnages et à leurs respirations émotionnelles, de conserver les silences qui font aussi partie de la vie, de garder une pudeur et une distance avec ses protagonistes et de s’attacher, parfois, à des gestes ou des détails, loin d’être insignifiants par ailleurs, donnent une vraie ampleur intime à ce drame.

Bien sûr, certains pourront qualifier son rythme de lent. En réalité, c’est le juste tempo pour suivre cette femme dans son voyage. Car au final, avec Wet Season, Chen raconte, non pas une histoire d’amour impossible, mais la renaissance in fine d’une femme. Et c’est tout simplement beau. 

À propos

TELECABLESAT HEBDO : votre guide TV le plus complet. Tout le programme TV du câble, satellite, ADSL et TNT

Suivez-nous
To Top