Aller au contenu principal
 Philippe Quaisse / Pasco/M6
 Philippe Quaisse / Pasco/M6

«L’amour est dans le pré» saison 15 présenté par Karine Le Marchand: «Il faut savoir se décoincer dans la vie!»

Sur M6 avec la saison 15 de «L’amour est dans le pré», diffusé le 21 septembre à 21.05, l’animatrice s’installe aussi sur Paris Première avec «On ne répond plus de rien», captation de l’émission radio qu’elle anime avec Laurent Baffie, le samedi à 10.00 sur RTL.

Le succès de L’amour est dans le pré a rendu la Nancéienne de 52 ans indispensable au groupe M6 qui lui confie une émission radio (lire ci-dessous) sur RTL, propriété du groupe M6, mais aussi la présentation de La France a un incroyable talent suite au départ de l’animateur David Ginola.

«L’amour est dans le pré» change de formule. Vous aviez peur de l’usure du programme?
Non, on avait besoin de se renouveler. L’écriture est plus feuilletonnante. Cette année, je suis présente aux speed dating. Je fais le point avec les agriculteurs avant et après leur tête-à-tête. Je les aide à faire leur choix parmi les prétendantes. Je regarde aussi les rendez-vous depuis un petit salon et je fais des commentaires.

Faites-vous toujours des blagues olé olé?
Oui, mais j’en faisais déjà sur France 5 quand j’animais Les Maternelles. Quand je suis arrivée sur M6 pour présenter L’amour est dans le pré, la production avait peur de ça. Aujourd’hui, c’est moi qui demande de couper certaines de mes vannes. Que voulez-vous que je vous dise, il faut savoir se décoincer dans la vie!

Vous êtes parfois moqueuse aussi…
Je suis tout le temps comme ça! C’est mon caractère. Mais comme je n’aime pas faire de la peine, j’ai prévenu les prétendantes. Elles m’ont toutes répondu : «Vas-y, on adore!» J’ai eu leur blanc-seing.

Cette saison, il n’y a pas de personnages truculents comme Didier l’an dernier.
Ce n’est pas calculé. Dans les castings, on prend des gens qu’on aime bien et qui ont besoin de nous. De toute façon, quand on prend un personnage très fort, les journalistes nous accusent d’en faire des caricatures. Cette année, on a un casting complètement dans l’air du temps. On a un garçon qui a eu un accident du travail, on a des agriculteurs bio et qui sont dans la bienveillance animale, une agricultrice qui a été victime de harcèlement… Cette saison apporte la preuve que l’agriculture française ressemble au reste de la société française.

En termes d’histoires d’amour, est-ce une bonne moisson?
Ah oui ! Avec le Covid, les participants avaient très envie de changer de vie rapidement. On a déjà beaucoup de prétendantes et de prétendants qui sont installés les uns chez les autres alors que le tournage n’est pas terminé.

Depuis le 5 septembre, vous animez, avec Laurent Baffie, le talk-show «On ne répond plus de rien», sur RTL. La radio, c’est un vieux rêve?
À l’origine, je voulais faire de la radio pas de la télévision. Depuis dix ans, on me propose des quotidiennes sur d’autres stations mais j’ai toujours décliné, faute de temps. Quand le nouveau patron de RTL a insisté pour que j’anime une émission, j’ai répondu que j’aimerais beaucoup travailler avec Laurent Baffie.

C’est votre humour un peu grivois qui vous a rapproché de lui?
Non, Laurent est un garçon très délicat, très sensible et très amoureux de sa femme. Son humour insolent est une protection. Il n’est pas le personnage qu’il s’est créé, sinon, je n’aurais pas accepté de travailler avec lui. Laurent est très respectueux.

Vous ne craigniez pas que Thierry Ardisson vous attaque pour plagiat?
Il faudrait d’abord qu’il attaque Laurent Ruquier pour l’avoir pris dans Les Grosses Têtes, c’est là qu’on s’est rencontrés avec Laurent Baffie!

Vous allez présenter «La France a un incroyable talent». Êtes-vous la seule animatrice sur M6?
Vous plaisantez? Il y en a pleins mais je n’allais pas refuser. Je suis là pour accompagner les artistes, je fais le lien entre le jury et les candidats. Ce n’est pas un rôle majeur. Les stars sont le jury et les artistes.

Ce sont les numéros absurdes et les moments gênants qui vous ont attiré?
Non, je suis très touchée par ces jeunes artistes passionnés qui vibrent, qui travaillent dur, qui répètent, qui chutent et qui se relèvent. C’est une métaphore de la vie extraordinaire.

Et l’émission «Ambition intime» reviendra-t-elle un jour?
Normalement, elle reviendra avec les futurs candidats à la présidentielle de 2022.

LES BONNES ONDES DE KLM

Karine Le Marchand a toujours eu une ambition intime: faire de la radio. C’est chose faite depuis le 5 septembre sur RTL, où tous les samedis à 10.00, elle présente On ne répond plus de rien, un talk-show qui mélange deux de ses spécialités: l’interview confession et… la déconne. «C’est une émission d’accueil qui donne des clés pour s’en sortir face à l’adversité. Des artistes (Joël Dicker, Mathilda May, François Berléand…) viennent témoigner de leur résilience», explique l’animatrice.

Lors de la première, le tennisman Henri Leconte, invité aux côtés de la comédienne Michèle Bernier, a été cueilli par l’émotion en évoquant sa défaite à Roland-Garros en 1988 face à Matts Wilander. Pour la partie purement déconne, elle a trouvé son âme soeur radiophonique : le “sniper” Laurent Baffie. «Il joue avec les auditeurs et balance les punchlines. Il me vanne tout le temps. Dès que je parle, il imite le gloussement du dindon! Vous voyez le genre… ».

Paris Première, chaîne qui appartient au groupe M6, a flairé le bon coup. Elle qui diffuse déjà Les Grosses Têtes de Laurent Ruquier (dont le retour aura lieu le lundi 21 septembre en prime time), propose tous les samedis à 10.15, en simultané avec RTL, une version légèrement remontée pour la télévision de On ne répond plus de rien.

À propos

TELECABLESAT HEBDO : votre guide TV le plus complet. Tout le programme TV du câble, satellite, ADSL et TNT

Suivez-nous
To Top