Aller au contenu principal
 S.De Bourgies/M.Etchegoyen/M6
 S.De Bourgies/M.Etchegoyen/M6

«Top chef: la finale» saison 11: Hélène Darroze & Paul Pairet, deux chefs au top

À la veille de la finale diffusée le 17 juin à 21.05 sur M6, la cheffe étoilée et le “petit nouveau” du jury, patron de l’Ultraviolet à Shanghai, reviennent sur cette saison 2020 de «Top chef», où chacun d’eux a brillé.

Lancé en 2010, le concours culinaire de M6 fait toujours recette. Placée sous le signe de l’audace, cette saison 11, boostée par le confinement, a connu des audiences records. Preuve de l’appétit des téléspectateurs pour la gastronomie alors que le secteur de la restauration traverse une crise sans précédent...

Quel bilan tirez-vous de cette saison?
Paul Pairet: J’ai passé un très bon moment. J’ai été surpris par la réaction très sympa des gens sur les réseaux sociaux.
Hélène Darroze: Cette saison a été fantastique. Une fois de plus, Top chef s’est réinventé. Les candidats étaient attachants et ont réalisé des plats incroyables.

Vous connaissiez-vous avant «Top chef»?
P.P.: On s’est connus quand j’avais encore un restaurant à Paris, en 1998, avant mon départ pour la Chine.
H.D.: Je devais d’ailleurs aller le voir à Shanghai mais, à cause du Covid-19, le voyage a été annulé.

Hélène, comment s’est passée l’intégration de Paul parmi les autres jurés?
H.D.: Ce n’était pas évidemment d’arriver dans une équipe déjà constituée. Mais il s’est adapté en cinq minutes. Il a apporté sa folie, son humour, mais aussi son humilité.
P.P.: Ils m’ont accueilli de façon sincère. Des affinités sont nées.

Vos candidats, Adrien Cachot et David Gallienne, ont rejoint les demi-finales aux côtés de Mallory Gabsi. Êtes-vous fiers?
P.P.:
Oui ! Adrien est singulier, étrange, avec un côté placide qui cache une intensité incroyable. Ce qu’on ne perçoit pas à l’écran, c’est sa connaissance encyclopédique de la cuisine. Pour créer, il faut oser. Lui ose et n’a pas peur du ridicule. C’est sa force. Quoi qu’il arrive, pour moi, il a déjà tout gagné!
H.D.: David peut gagner Top chef, c’est évident. Il a une personnalité, de la technique, de l’émotion. J’ai eu une complicité particulière avec lui et cela a porté ses fruits.

Hélène, c’est la première fois que vous atteignez ce stade de la compétition. Il était temps, non?
H.D.:
C’est vrai mais je me suis bien rattrapée. Si on compte Mallory, qui était dans ma brigade avant de rejoindre Michel Sarran, j’ai emmené deux candidats en demi-finale. De toute façon, je ne fais pas Top chef pour la compétition mais pour transmettre. Jusqu’à présent, il me manquait peut-être cette rage pour gagner.

Quel impact a eu le Covid-19 sur votre activité?
P.P.:
En Chine, il n’y a aucune aide financière de l’État. Je me suis mis à la vente à emporter. Les clients commencent à revenir mais ils sont encore frileux.
H.D.: J’ai attrapé le Covid-19, début mars. Ça va mieux mais, financièrement, j’ai dû me rendetter pour éponger les pertes de mes restaurants.

Comptez-vous rempiler l’année prochaine sur «Top chef»?
P.P.:
Si M6 est content de moi, je serais ravi de revenir. Mais rien n’est fait.
H.D.: On a vécu une tellement belle saison que, si on me le demande, je dis oui tout de suite.

UNE FINALE PAS COMME LES AUTRES

Tournée le 3 février, la finale 2020 de Top chef a évité l’épidémie de Covid-19. Elle a en revanche été frappée par un autre virus: celui de gastro-entérite. L’un des deux finalistes en a même été victime... La production a dû annuler en catastrophe l’enregistrement au Four Seasons Hotel George-V, un palace non loin des Champs-Élysées à Paris, où étaient attendues 110 personnes, dont seize cameramen et 100 bénévoles de la Croix-Rouge invités à déguster les menus des nalistes. Un préjudice estimé à plusieurs centaines de milliers d’euros. Heureusement, la production a trouvé la date du 10 février pour le tournage et a été indemnisée par les assurances.

Une cérémonie des couteaux à huis clos

Quant à la séquence de la révélation du vainqueur, elle se déroulera, crise sanitaire oblige, en petit comité au domicile de chacun des finalistes. Les chefs Hélène Darroze, Paul Pairet, Michel Sarran et Philippe Etchebest seront présents uniquement par visioconférence. Quant au banquet final, il s’annonce grandiose, avec une petite nouveauté: pour préparer leur menu gastronomique, les deux finalistes feront équipe avec les candidats de leur brigade d’origine.

À propos

TELECABLESAT HEBDO : votre guide TV le plus complet. Tout le programme TV du câble, satellite, ADSL et TNT

Suivez-nous
To Top