Aller au contenu principal
 Sebastien Boue/Presse Sports
 Sebastien Boue/Presse Sports

Ligue des Champions: place à l'Europe

Pour le lancement de la Ligue des Champions cuvée 2019-2020, le sort a relativement épargné le PSG et l’OL mais pas le LOSC… Le 17 septembre à 19.00 est diffusé le match Lyon/Zénith Saint-Petersbourg sur RMC Sport 1.

Un an et demi après avoir été éliminé en huitièmes de finale par le Real, le PSG retrouve le club madrilène dans un groupe A taillé sur mesure pour eux deux. Bruges et Galatasaray sont, a priori, condamnés à faire de la figuration. L’OL a également de bonnes chances de franchir ce premier tour où il sera opposé à Saint-Pétersbourg, Benfica Lisbonne et Leipzig. Ce ne sera, en revanche, pas la même musique pour Lille, opposé à Chelsea, l’Ajax et Valence. Éric Di Meco, qui commente la compétition sur RMC Sport, passe les chances françaises au crible.

Paris-Saint-Germain : attention au match piège !

«Par rapport à la saison dernière, où il y avait trois grosses équipes dans le groupe (Liverpool, Naples et le PSG), deux clubs sortent cette fois du lot : le PSG et le Real. Maintenant, quand on sait que Mbappé et Cavani risquent d’être absents pour le début de la compétition et que le PSG, après avoir reçu le Real, fera un déplacement compliqué dans le stade chaud bouillant de Galatasaray, cela peut vite virer à la catastrophe industrielle. Pour le coup, le calendrier n’est pas favorable aux Parisiens.»

Lyon a les moyens de se qualifier

«Lyon est dans un groupe plus homogène que Paris, moins dur que l’an dernier (l’OL s’était retrouvé face à Manchester City, l’un des favoris). Lyon a fait un début de championnat intéressant mais pas significatif avec une victoire facile face à Monaco (3-0 le 9 août, ndlr). Cette équipe était, en effet, en infériorité numérique et tout le monde gagne contre elle. On ne connaît donc pas la valeur réelle de Lyon en ce moment. D’autant qu’à Montpellier, on a vu l’OL reprendre ses travers de la saison dernière. Cela dit, les Lyonnais auraient pu tomber beaucoup plus mal…»

Impossible n’est pas lillois

«Les propos de Christophe Galtier, ces derniers temps, montrent que l’entraîneur lillois savait qu’en étant dans le quatrième chapeau, le LOSC tomberait forcément sur de grosses équipes. Le coach considère que jouer dans un groupe très fort est un apprentissage pour ses jeunes joueurs. Quand on voit leur début de saison, on se dit qu’ils peuvent embrouiller l’Ajax qui est diminué, Valence qui n’est plus une grosse machine, et Chelsea qui n’a pas pu recruter. Il y a un bon coup à jouer pour Lille. Pourquoi pas en allant chercher une troisième place qualificative pour l’Europa League ?»

Abonnement telecablesat numerique

comment acceder au numerique

Jeu concours Léonard de Vinci

À propos

TELECABLESAT HEBDO : votre guide TV le plus complet. Tout le programme TV du câble, satellite, ADSL et TNT

Suivez-nous
To Top