Aller au contenu principal
 Nicolas Copin/Scarlett Productio
 Nicolas Copin/Scarlett Productio

Noces rouges avec Cristiana Reali : la saga de l’été!

Ces feuilletons populaires que les estivants dégustaient durant les grandes vacances ont disparu, ou presque. Des explications et une revendication… TV5 Monde rediffuse le feuilleton Noces rouges saison 1 le 13 août à 21.00.

L’amour impossible entre le père Ralph de Bricassart (Richard Chamberlain) et la belle Meggie (Rachel Ward) dans Les oiseaux se cachent pour mourir, Mireille Darc perdant la vue dans Les yeux d’Hélène, le combat de Brigitte Fossey pour sauver son Château des Oliviers, Cristiana Reali et Francis Huster dans la moiteur de Terre indigo, les yeux Bleu de l’océan de Claire Borotra… Les grandes sagas d’été ont laissé tant de souvenirs impérissables dans la mémoire des téléspectateurs ! Emplies de grands sentiments, nouées autour d’intrigues familiales et de secrets enfouis, souvent ancrées dans des décors rappelant la beauté et la richesse du patrimoine régional français et illuminées par de grandes héroïnes romanesques, elles ont bâti un genre au charme joliment suranné et à la popularité indéniable.

2005, année faste

L’année 2005 est faste pour ce genre. Sur France 2, Trois femmes… un soir d’été perpétue avec application la tradition et passionne près de 7 millions de téléspectateurs. Et, du côté de TF1, ils sont 12 millions (soit plus de 50 % de part d’audience !) à suivre chaque semaine Dolmen, avec une Ingrid Chauvin devenue une véritable star télévisuelle et un sex-symbol. Un énorme phénomène d’audience et médiatique, à la fois point culminant et début du déclin.

Plus aucune saga n’atteindra de telles cimes. Ni sur TF1 qui propose, par la suite, Le maître du Zodiaque (2006) ou Mystère (2007), son dernier vrai feuilleton d’été. Ni sur France 2 dont la dernière tentative, l’historico-bizarre Inquisitio, s’est soldée par un semi-échec. Désintérêt du public ou conséquence inéluctable de l’éclatement des audiences suite à la multiplication des chaînes et autres modes de consommation ? Un peu des deux, mais la conséquence demeure la même : chères à produire, moins fédératrices et surtout moins rentables qu’auparavant, les sagas de l’été disparaissent finalement vite ou se transforment.

Mutation vers un genre plus codifié

Décaler la diffusion à la fin des vacances afin de récupérer des téléspectateurs désormais rentrés (comme TF1 avec La vengeance aux yeux clairs) ou inscrire la saga dans un genre plus codifié (comme le policier avec Noces rouges) ont été les principales mutations subies par la saga d’été. Mais une autre raison du déclin réside peut-être dans le succès des feuilletons quotidiens. Du lundi au vendredi, les téléspectateurs ont désormais leur dose de drames, de rebondissements et de personnages faisant presque partie de la famille, le tout dans des villes ensoleillées toute l’année. Plus belle la vie (France 3), Demain nous appartient (TF1) et Un si grand soleil (France 2) ont, d’une certaine manière, remplacé les feuilletons d’été.

Mais avec son mélange de romanesque, de divertissement et d’évasion, et sa dimension événementielle en pleines grandes vacances, la saga demeure malgré tout inégalable. Et son absence cruelle ! Alors, chères chaînes, faites à nouveau rêver les téléspectateurs avec de grands feuilletons d’été !

Abonnement telecablesat numerique

comment acceder au numerique

Jeu concours Léonard de Vinci

À propos

TELECABLESAT HEBDO : votre guide TV le plus complet. Tout le programme TV du câble, satellite, ADSL et TNT

Suivez-nous
To Top