Aller au contenu principal
 Des Willie/Sony Pictures Television
 Des Willie/Sony Pictures Television

«Alex Rider» saison 1: son nom est Rider, Alex Rider

Le héros de romans d’espionnage britanniques pour ados revient dans une série d’action aussi explosive et captivante qu’une aventure de son collègue 007. Elle est diffusée à partir du 8 juin à 20.40 sur OCS Max.

Dès le prégénérique, on se croirait dans un James Bond: ambiance mystérieuse, musique rythmée, suspense croissant, gadgets sophistiqués et l’impressionnante entrée en action d’un superméchant. C’est parti, générique! Alex Rider: le recrutement met en scène un ado (parfait Otto Farrant) intelligent et débrouillard qui, suite à la mort de son oncle tuteur et agent secret, va reprendre la mission que le MI6 avait confiée à ce dernier.

Avant d’être le héros d’une série, Alex Rider a trouvé vie dans des romans écrits au début des années 2000 par Anthony Horowitz, un grand fan de l’agent 007. «J’ai grandi avec les films de James Bond, ils ont eu une sacrée influence sur moi, précise-t-il. Alex Rider est né de mon envie de retrouver cette magie que je ressentais en regardant un Bond avec mes yeux de gamin.» Le succès du personnage en librairie est énorme avec des ventes qui dépassent les 14 millions d’exemplaires. En revanche, lorsqu’en 2006, le personnage fait logiquement l’objet d’une première adaptation cinématographique, le succès n’est pas du tout au rendez-vous.

DES AVENTURES MODERNISÉES

Il faudra quatorze ans à Anthony Horowitz pour digérer cet échec et oser retenter une adaptation de ses romans. Pour ce faire, il mise sur le format de la série télévisisée et charge Guy Burt (The Borgias) de moderniser les aventures de son héros afin de lui donner un nouvel élan. Au final, la série reste assez fidèle aux livres, mais utilise la même recette que de la saga cinématographique des Kingsman: le rythme est trépidant, le scénario puise allègrement dans la pop culture, et les dialogues sont agrémentés d’une touche d’irrévérence et d’humour noir bien calibrés.

Et même si la série s’adresse en priorité aux jeunes, un public adulte saura s’y retrouver. 

À propos

TELECABLESAT HEBDO : votre guide TV le plus complet. Tout le programme TV du câble, satellite, ADSL et TNT

Suivez-nous
To Top