Aller au contenu principal
 P.Warrin/Exilene Films/Tf1
 P.Warrin/Exilene Films/Tf1

«Le Remplaçant» saison 1: irremplaçable JoeyStarr

Dans «Le Remplaçant», diffusé à partir du 12 avril à 21.05 sur TF1, le comédien incarne Nicolas Valeyre, un prof de français original qui dérange autant sa hiérarchie qu’il inspire confiance à ses élèves. Toute ressemblance…

Personnage principal de ce pilote qui pourrait, en cas de succès, devenir une série récurrente sur TF1, JoeyStarr est également à l’origine du projet. Explications de monsieur le professeur.

Comment ce projet est-il né?
Des gens de TF1 sont venus me voir. Ils voulaient savoir si ça m’intéressait de refaire une série avec eux, une série où j’aurais le premier rôle. J’ai dit oui. Il ne restait plus qu’à trouver le sujet.

D’où vous est venue cette idée d’une série sur l’éducation?
Ça remonte à trois ans. À l’époque, un reportage m’avait fortement marqué. L’Éducation nationale, en sous-effectif, recrutait. Et on nous expliquait que les critères d’exigence pour devenir prof dans ce contexte n’étaient pas bien difficiles. Je me suis dit que raconter l’histoire d’un mec qui arrive pour enseigner et qui a l’air d’avoir eu plusieurs vies avant, ça pouvait être pas mal.

Le processus de création a été assez long derrière…
Pendant deux ans, il y a eu trois pôles de scénaristes qui se sont succédé, ils n’y arrivaient pas.

Quel a été le déclencheur?
Dans le dernier pôle, un des scénaristes ne me connaissait pas du tout. Il m’a dit : «Je ne te connais pas toi, je ne connais pas ta musique, faut que tu me racontes qui tu es». Et du coup, on a eu un bon feeling, on se parlait sans filtre et il a réussi à insuffler beaucoup de moi dans le personnage.

Alors, vous l’aimez ce personnage?
Bah ouais, quand même. (Rires.) J’aime bien l’idée de ce genre de personnage, prêt à en chier et qui est seul à se battre contre le monde entier.

À un moment, Nicolas Valeyre demande à ses élèves de lui donner un mot qui les intéresse et qui les fait vibrer. Quel est votre mot?
Indolent. Ce mot me fait vibrer. Je suis quelqu’un dont la mauvaise foi est un muscle et qui peut se cacher derrière l’indolence tout le temps. (Il éclate de rire.) Mon assistante en face de moi approuve!

Où en êtes-vous de vos projets?
Pour Suprêmes (un biopic sur NTM, ndlr), j’ai les coquillettes qui gonflent à chaque fois que je vois ce que la réalisatrice Audrey Estrougo a fait. C’est mortel! Pour Le Monde de demain (une série sur le parcours de JoeyStarr et Kool Shen, ndlr), ils ont commencé à tourner le 3 février, en respectant vraiment ce qu’on a fait et ça va être bien. 

À propos

TELECABLESAT HEBDO : votre guide TV le plus complet. Tout le programme TV du câble, satellite, ADSL et TNT

Suivez-nous
To Top