Aller au contenu principal
 Serge Ramelli/Stock.adobe.com
 Serge Ramelli/Stock.adobe.com

«Le roi danse»: un documentaire sur l'histoire de l'Opéra de Paris

Samedi 21 septembre à 20.40, la chaîne Histoire célèbre les 350 ans de l'Opéra de Paris avec «Le roi danse». Présentation.

L’Opéra de Paris, compagnie française d’opéra et de ballet, célèbre cette année ses 350 ans. Son histoire commence précisément le 28 juin 1669, avec la création de l’Académie royale de musique par Louis XIV. Sa vocation est de divertir le roi avec, entre autres, les compositions de Jean-Baptiste Lully qui font danser le monarque et sa cour. Les répétitions ont lieu tout naturellement à Versailles et les représentations sont données au château ou dans diverses résidences royales. L’institution finit par s’installer au théâtre du Palais-Royal à Paris, l’ancien théâtre de Molière. En 1763, un incendie contraint l’opéra à déménager aux Tuileries puis à la porte Saint-Martin et, enfin, salle Montansier, rue Richelieu à Paris. Mais le 13 février 1820, le duc de Berry, fils du futur roi Charles X, est poignardé à sa sortie de l’opéra, il meurt le lendemain. Le roi d’alors, Louis XVIII, décide de faire raser la salle pour effacer ce drame des mémoires. Dès 1821, un nouveau théâtre ouvre, l’opéra Le Peletier, au 12 de la rue du même nom.

Dans un lieu sûr, avec un large champ de vision

Le 14 janvier 1858, Napoléon III et son épouse Eugénie se rendent à l’opéra Le Peletier pour assister à une représentation de Guillaume Tell de Rossini. Un révolutionnaire italien, Felice Orsini, lance trois bombes en direction du carrosse impérial. Le couple s’en tire miraculeusement mais l’empereur prend une décision radicale: construire un opéra dans un lieu sûr, avec un large champ de vision où l’on peut surveiller les allées et venues de tout un chacun. Un concours pour l’édification d’une “Académie impériale de musique et de danse ” est annoncé, le 29 décembre 1860. C’est le jeune architecte Charles Garnier qui le remporte, le 30 mai 1861, et le baron Haussmann qui décide de son emplacement en perçant une grande avenue allant du palais des Tuileries, où réside l’empereur, jusqu’au futur opéra de Charles Garnier. A priori, la compagnie de danse va enfin avoir un lieu pour se poser.

Hélas, en 1870, éclate la guerre entre la Prusse et la France qui conduit l’empereur à l’exil. Faute d’argent, l’opéra de Garnier, loin d’être terminé, est laissé à l’abandon jusqu’à ce que l’opéra Le Peletier soit à son tour détruit par un incendie dans la nuit du 28 au 29 octobre 1873… Le nouveau président Mac-Mahon est contraint de reprendre les travaux et l’Opéra Garnier ouvre finalement ses portes, le 5 janvier 1875. Son inauguration se fera en grande pompe comme celle, cent quatorze ans plus tard, de son petit frère, l’Opéra Bastille, qui a fêté, le 13 juillet dernier, ses trente ans d’existence. Un autre temple de la danse conçu par Carlos Ott et voulu par le “roi” François Mitterrand pour célébrer les deux cents ans de la Révolution française, en 1989.

Abonnement telecablesat numerique

comment acceder au numerique

Jeu concours Léonard de Vinci

À propos

TELECABLESAT HEBDO : votre guide TV le plus complet. Tout le programme TV du câble, satellite, ADSL et TNT

Suivez-nous
To Top