Aller au contenu principal
 Tournez S'Il Vous Plaît Production
 Tournez S'Il Vous Plaît Production

«Napoléon, la destinée et la mort»: l’Empereur et la mort

Pour commémorer le bicentenaire du décès de Napoléon 1er, ce doc original, diffusé le 1er mai à 20.50 sur Arte, évoque son rapport à la mort, via l’animation.

«La mort n’est rien, mais vivre vaincu et sans gloire, c’est mourir tous les jours.» Napoléon Bonaparte n’avait pas peur de la guerre, et donc d’une mort possible en cas d’échec. Tout au long de sa carrière, l’homme la défie, notamment durant les grandes batailles qu’il mène en première ligne.

LA PENSÉE DU SUICIDE, LA GLOIRE NE VENANT PAS

Mais ce documentaire, raconté par Denis Podalydès, ne se cantonne pas à cet aspect militaire, il rappelle par exemple que Bonaparte a pensé au suicide puisque «la gloire» ne venait pas. Une idée que le général, anonyme et dépressif, suggère dans une lettre envoyée à son frère, le 10 août 1795 : «Moi, très peu attaché à la vie, tout me fait braver le sort et le destin et si cela continue, mon ami, je finirai par ne pas me détourner lorsque passe une voiture.»

Mais, à l’automne 1795, il connaît enfin la gloire. La gloire, oui, mais pas la tranquillité. Canon, bagarre, attentat, couteau, poison, fusil, à six reprises au moins Napoléon passe à côté de la mort mais lui échappe toujours. Ces événements renforcent son sentiment d’être exceptionnel. Au point qu’il veut annoncer luimême sa propre mort.

Ainsi, le 14 avril 1821, exilé à Sainte- Hélène, il dicte cette lettre : «Monsieur le gouverneur, l’Empereur Napoléon est mort ce… à la suite d’une longue et pénible maladie. J’ai l’honneur de vous en faire part.» La date sera ajoutée le 5 mai 1821 à 17 h 49. 

À propos

TELECABLESAT HEBDO : votre guide TV le plus complet. Tout le programme TV du câble, satellite, ADSL et TNT

Suivez-nous
To Top