Aller au contenu principal
 Labyrinthe Films
 Labyrinthe Films

Jean-Claude Van Damme: un nouveau grand écart

Devenu célèbre grâce à son grand écart légendaire, Jean-Claude Van Damme a une place privilégiée dans le cœur du public qui le suit avec une tendresse amusée. Avec «Lukas» diffusé le 31 août à 21.05 sur Canal+, l’action man casse son image. Bluffant !

Jean-Claude Van Damme bon acteur : pour beaucoup, cela a été la révélation de JCVD de Mabrouk El Mechri en 2008. La star de Kickboxer, Full Contact et Universal Soldier (*) y exprimait ses blessures avec puissance, émotion et humour, à travers un personnage qui était une version de lui-même, avec une bonne dose d’autodérision et une sincérité désarmante.

Si le long-métrage JCVD marquait un tournant dans sa carrière, il restera sans suite. En effet, le comédien a beaucoup tourné depuis, sans jamais retrouver un rôle de cette envergure. Il y a eu une série de films d’action sortis en vidéo et, bien sûr, des apparitions très remarquées, comme celle auprès de la bande de musclés des Expendables 2. Auprès de Stallone, Schwarzy, Dolph Lundgren & Cie, il crève l’écran en méchant impitoyable et charismatique du nom de Jean Vilain (cela ne s’invente pas). Et il était hilarant en héros de la série délirante Jean-Claude Van Johnson.

Un univers de polar noir

En 2018, les fans sont en émoi : un nouveau Van Damme en tête d’affiche va sortir en salles ! Réalisé par Julien Leclercq (Braqueurs, L’assaut), Lukas se veut un polar sombre centré sur un héros torturé et usé. Cette fois, il n’est plus question de se mettre en scène avec autodérision en lançant des clins d’œil aux spectateurs. Il s’agit d’un vrai “acting”, comme il aime à dire. Un travail de composition, tout en intériorité douloureuse. «Je tenais à ce que, dès le premier plan, comme Mickey Rourke dans The Wrestler, on oublie toute sa filmographie et sa silhouette hollywoodienne, confie le réalisateur français. J’avais envie d’un polar noir, réaliste, à l’image de polars flamands et scandinaves que j’aime, et inscrire Jean-Claude dans cet univers ultra-réaliste et dense.»

Loin de se comporter en fan, il tient à diriger la star sans prendre de gants et sans traitement de faveur. Qu’à cela ne tienne : le comédien se met au travail avec passion et se donne à fond! Visage émacié, regard hanté, présence magnétique, il empoigne son personnage à bras-le-corps, celui d’un videur, veuf inconsolable qui, pour subvenir aux besoins de sa petite fille de 8 ans, enchaîne les boulots de nuit. Contraint d’infiltrer, pour le compte de la police, un gang de mafieux flamands, il porte sur ses larges épaules le poids d’un lourd passé. Il est entouré de Sveva Alviti (découverte dans Dalida de Lisa Azuelos), le rappeur Kaaris et Sami Bouajila.

Tourné en trente-deux jours à Bruxelles, dans la froideur de l’hiver, Lukas est un film noir dont les seules éclaircies viennent des scènes entre le père et sa fille, joliment incarnée par Alice Verset. De tous les plans, notre “action hero” belge de 58 ans prouve qu’il peut se réinventer avec ce nouveau grand écart ! Avec sa belle gueule de cinéma, sa sincérité et son épaisseur dramatique, le voilà enfin pris au sérieux, au bout de trente-cinq ans de carrière.

(*) «Universal Soldier : le combat absolu» sur Ciné+ Frisson (lundi 15.20).

Abonnement telecablesat numerique

comment acceder au numerique

Jeu concours Léonard de Vinci

À propos

TELECABLESAT HEBDO : votre guide TV le plus complet. Tout le programme TV du câble, satellite, ADSL et TNT

Suivez-nous
To Top